Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Le chef des rebelles FDLR Callixte Mbarushimana arrêté à Paris sous mandat de la CPI

Article précédant | Suivant

CPI - 11 octobre 2010

Callixte Mbarushimana
Callixte Mbarushimana

En vertu du mandat d’arrêt délivré sous scellés par les juges de la Cour pénale internationale (CPI) le 28 septembre 2010, les autorités françaises ont arrêté M. Callixte Mbarushimana, suspecté de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité prétendument commis dans les Kivus, en République démocratique du Congo (RDC). Une requête de coopération pour l’arrestation et la remise du suspect à la CPI a été notifiée aux autorités françaises par le Greffier de la Cour le 30 septembre ; le suspect restera détenu par les autorités françaises pendant l’examen de cette requête, sauf décision contraire de la Chambre d’instruction.

Mme Silvana Arbia, le Greffier de la CPI, a exprimé aux autorités françaises les remerciements de la Cour pour leur diligente et pleine coopération dans l’exécution du mandat d’arrêt et la remise du suspect à la Cour.

La Chambre préliminaire I considère qu’il y a des motifs raisonnables de croire que Callixte Mbarushimana, ressortissant rwandais âgé de 47 ans, est depuis juillet 2007 le secrétaire exécutif des Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda - Forces Combattantes Abacunguzi (FDLR-FCA, ci-après FDLR) et qu’il serait pénalement responsable, au sens de l’article 25-3-d du Statut de Rome, de cinq chefs de crimes contre l’humanité (meurtres, tortures, viols, actes inhumains et persécutions) et de six chefs de crimes de guerre (attaques contre la population civile, destructions de biens, meurtres, tortures, viols et traitements inhumains).

Ces crimes auraient été commis dans le contexte d’un conflit armé qui se déroulait dans les provinces du Kivu entre le 20 janvier et le 25 février 2009, opposant les FDLR, aux Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et aux Forces rwandaises de défense (FRD), ainsi qu’entre le 2 mars et le 31 décembre 2009, opposant les FDLR aux FARDC, parfois conjointement avec la Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo. Une série d'attaques, à la fois généralisées et systématiques, aurait été menée à grande échelle par des troupes des FDLR entre janvier et septembre 2009 contre la population civile du Nord-Kivu et du Sud-Kivu.

La Chambre considère également qu’il y a des motifs raisonnables de croire que M. Mbarushinmana, en sa qualité de Secrétaire exécutif du Comité directeur des FDLR, a contribué intentionnellement et en personne à un plan commun consistant à mener des attaques contre la population civile afin de créer une « catastrophe humanitaire », et à mettre en place une campagne internationale afin d'obtenir que l'on concède un pouvoir politique aux FDLR. M. Mbarushinmana est suspecté d’avoir organisé et mené cette campagne par un recours régulier aux médias locaux et internationaux.

Le Gouvernement de la République démocratique du Congo a saisi la Cour de la situation sur son territoire en avril 2004. Le Procureur a ouvert une enquête en juin 2004. Outre l’affaire à l’encontre de Callixte Mbarushimana, trois autres affaires sont actuellement en cours : Le Procureur c.Thomas Lubanga Dyilo, Le Procureur c.Germain Katanga et Mathieu Ngudjolo Chui et Le Procureur c. Bosco Ntaganda.


Autres articles


  1. Joseph Kabila : « Toutes les élections prévues par les lois seront organisées » (15 décembre 2014)
  2. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  3. L'Opposition républicaine de Kengo Wa Dondo appelle au respect de la constitution (9 décembre 2014)
  4. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  5. La CPI confirme la peine de 14 ans de prison de Thomas Lubanga (1 décembre 2014)
  6. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  7. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  8. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)
  9. Joseph Kabila est arrivé à Beni (29 octobre 2014)
  10. Après les tueries de Beni, les populations organisent des villes-mortes à Goma et Lubero (20 octobre 2014)
  11. Une nouvelle incursion des présumés ADF fait 22 morts à Eringeti (18 octobre 2014)
  12. La VSV préoccupée par le décès « suspect » du chauffeur de Mamadou Ndala (7 octobre 2014)
  13. Des changements dans les FARDC (19 septembre 2014)
  14. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  15. Goma: marche de colère des épouses des militaires après la mort du général Bahuma (3 septembre 2014)
  16. Commandant des FARDC au Nord-Kivu, le général Bahuma est décédé (31 août 2014)
  17. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  18. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  19. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)
  20. Nord-Kivu: accrochage entre militaires congolais et rwandais à Kabagana (11 juin 2014)
  21. CPI : les juges confirment les charges contre Bosco Ntaganda (9 juin 2014)
  22. Les Etats-Unis insistent sur la nécessité d'organiser la présidentielle en 2016 (5 juin 2014)
  23. La RDC s'apprête à lancer l'exploitation du gaz méthane du lac Kivu (28 mai 2014)
  24. L'Onu exige un arrêt immédiat des expulsions des Congolais de la RDC de Brazzaville (26 mai 2014)
  25. Germain Katanga condamné à 12 ans de prison par la CPI (23 mai 2014)
  26. Les Grands Lacs et la Centrafrique au centre des discussions entre Kabila et Hollande (21 mai 2014)
  27. 3ème mandat pour Joseph Kabila : Martin Köbler « La Constitution congolaise doit être respectée » (15 mai 2014)
  28. Lambert Mende : « 5 à 8% seulement de Congolais ont été expulsés de Brazzaville jusque là » (30 avril 2014)
  29. Le mandat de la Monusco prorogé jusqu'au 31 mars 2015 (28 mars 2014)
  30. 3 jours de deuil national pour les 251 réfugiés morts dans le naufrage sur le lac Albert (27 mars 2014)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2014 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.