Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
L'économie verte, une opportunité pour la RDC riche en ressources

Article précédant | Suivant

UN News Centre - 10 octobre 2011

La foret équatoriale du Congo
La République démocratique du Congo possède la moitié des forêts et des ressources en eau de l'Afrique.
Avec la moitié des forêts et des ressources en eau de l'Afrique, ainsi que d'énormes réserves minérales estimées à 24.000 milliards de dollars, la République démocratique du Congo (RDC) pourrait devenir une locomotive pour le développement africain, à condition que les différentes menaces pesant sur ses ressources naturelles soient rapidement jugulées, estime une étude du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

« Cette évaluation confirme la richesse unique des ressources naturelles de la RDC et illustre comment celles-ci peuvent contribuer à une croissance économique durable. Cependant, elle révèle aussi les séquelles laissées par un conflit financé largement par l'exploitation de ces ressources, ainsi que la tragédie humaine dont souffre le peuple depuis trop longtemps », a déclaré le Directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner, à Kinshasa lors de la présentation des résultats de l'étude avec le Ministre congolais de l'environnement, de la conservation de la nature et du tourisme, José Endundo.

L'étude met en garde contre des tendances alarmantes, telles que l'accélération de la déforestation, l'extinction de certaines espèces, la pollution par les métaux lourds et la dégradation des terres résultant des activités minières, ainsi qu'une pénurie aigüe d'eau potable affectant quelques 51 millions de Congolais.

Selon le rapport, des progrès substantiels ont déjà été faits en termes de gouvernance environnementale. Par exemple, à travers des mesures telles que le renforcement de patrouilles anti-braconnage, l'Institut congolais pour la conservation de la nature a permis de sécuriser le Parc national de Virunga qui, au pic de la crise congolaise, perdait l'équivalent de 89 hectares de forêt chaque jour du fait de la collecte illégale de bois énergie.

Toutefois, une forte croissance démographique (le pays compte aujourd'hui près de 70 millions d'habitants, qui dépendent pour la plupart des ressources naturelles pour leur survie), ainsi que la vive concurrence internationale pour les matières premières, font peser encore davantage de pressions sur les ressources naturelles de la RDC, estime le PNUE.

Selon le rapport, la biodiversité de la RDC est la plus importante en Afrique, mais 190 espèces sont classées comme étant en danger critique d'extinction, en danger ou vulnérables sur la Liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la préservation de la nature (UICN). Les éléphants et les gorilles de montagne font partie des espèces menacées.

La forêt tropicale de la RDC s'étend sur plus de 1,55 million de km2 et représente plus de la moitié des ressources forestières de l'Afrique, ce qui en fait une source potentielle de revenus, qui pourraient s'élever à 900 millions de dollars d'ici à 2030, indique le rapport.

La RDC détient la plus importante main d'œuvre d'exploitation minière artisanale au monde, estimée à deux millions de personnes, mais le manque de contrôle de ce secteur a contribué à la dégradation des terres et à la pollution. Les réserves minérales inexploitées de la RDC (estimées à 24.000 milliards dollars) ont une importance stratégique pour l'économie mondiale.

Selon les experts du PNUE, le problème le plus alarmant lié au changement climatique est la vulnérabilité de l'agriculture pluviale à petite échelle. Par exemple, en 2020, la durée de la saison des pluies dans la région du Katanga, fréquemment touchée par la sécheresse, pourrait passer de sept à cinq mois.

Dans ce pays émergeant d'une longue période de crise et de défaillance de l'Etat, la fourniture de services de bases, notamment en termes d'énergie et de provision en eau, ainsi que les problèmes environnementaux dans les centres urbains, restent des enjeux de taille. Afin d'aider la RDC à relever ces défis, un doublement de l'aide au développement est requis de toute urgence (y compris 200 millions de dollars pour l'environnement), conclut le rapport.

Selon Achim Steiner, l'évaluation met en avant des opportunités stratégiques pouvant soutenir la durabilité de la reconstruction économique post-conflit de la RDC et accélérer les efforts de consolidation de la paix.

« Le PNUE espère que les résultats de cette évaluation galvaniseront l'action et un soutien plus marqué de la communauté internationale et aidera la nation à s'orienter sur une voie plus durable, capitalisant sur les opportunités offertes par une économie verte en RDC » a conclu M. Steiner.


Autres articles


  1. Le Sénat adopte le budget 2015 revu à la hausse (11 décembre 2014)
  2. Corruption : la RDC classée 154e sur 174 pays par Transparency International (4 décembre 2014)
  3. Doing Business 2015: la RDC améliore son environnement des affaires (29 octobre 2014)
  4. Après les tueries de Beni, les populations organisent des villes-mortes à Goma et Lubero (20 octobre 2014)
  5. Les FARDC ont pris le dernier bastion des rebelles de l'ADF à Makoyoya 3 (12 mars 2014)
  6. Mystère sur les revenus du cuivre congolais malgré la hausse de la production (3 mars 2014)
  7. Joseph Kabila prend la présidence tournante du Comesa (26 février 2014)
  8. Bandundu et Equateur: l'abattage du bois n'apporte pas le développement (11 février 2014)
  9. Les FARDC prennent le contrôle de Rumangabo, le M23 en fuite (28 octobre 2013)
  10. Matata Ponyo inaugure le guichet unique pour la création d'entreprises en RDC (3 juin 2013)
  11. « La corruption gangrène tous les secteurs économiques de la RDC » (16 mai 2013)
  12. La RDC veut sortir Matadi de la liste des « ports les plus chers du monde » (14 novembre 2012)
  13. La RDC perd une place dans le classement Doing Business 2013 de la Banque mondiale (29 octobre 2012)
  14. Le pétrole du Parc national des Virunga est à vendre (24 septembre 2012)
  15. Le gouvernement s'engage à améliorer le climat des affaires (27 août 2012)
  16. Matata Ponyo présente un budget de près de 8 milliards de dollars (22 juin 2012)
  17. Augustin Matata Ponyo nommé Premier ministre (18 avril 2012)
  18. La RDC devrait enregistrer une croissance record de 7 % en 2013 (12 avril 2012)
  19. Le Premier ministre Adolphe Muzito a démissionné (6 mars 2012)
  20. Le mot de grève d'Etienne Tshisekedi n'a pas été suivi à Matadi (30 janvier 2012)
  21. La RDC et la Chine signent deux accords de coopération de 16 millions USD (22 décembre 2011)
  22. Joseph Kabila s'engage à hisser la RDC au rang des pays émergents (14 septembre 2011)
  23. La RDC et la Corée du Sud signent des accords de coopération (8 juillet 2011)
  24. Clôture de la 7ème session de la Grande commission mixte Rdc-Afrique du Sud (21 juin 2011)
  25. La France annule plus d'un milliard USD de dette de la RDC (7 juin 2011)
  26. Pillage organisé du portefeuille de l'Etat (8 avril 2011)
  27. Hausse des prix des carburants en RDC (31 mars 2011)
  28. La Banque centrale du Congo appelée à rendre opérationnel le Fonds national de la micro finance (22 mars 2011)
  29. Lancement à Kinshasa de l'étude de développement du site d'Inga (10 mars 2011)
  30. Le FMI satisfait des progrès enregistrés par la RDC (2 mars 2011)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2014 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.