Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle»

Article précédant | Suivant

Radio Okapi - 5 novembre 2015

Pierre Lumbi, président national du Mouvement social pour le renouveau (MSR) à Kinshasa, le 05/11/2015 lors de l'ouverture du congrès extraordinaire de ce parti. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Pierre Lumbi, président national du Mouvement social pour le renouveau (MSR) à Kinshasa, le 05/11/2015 lors de l'ouverture du congrès extraordinaire de ce parti. Radio Okapi/Ph. John Bompengo | Agrandir
« Il est de notre devoir de républicain et de citoyen de nous opposer à la révision constitutionnelle, au glissement, au troisième mandat », a déclaré jeudi 5 novembre à Kinshasa Pierre Lumbi, président national du Mouvement social pour le renouveau (MSR), à l’ouverture du congrès extraordinaire de son parti.

Il a affirmé que ce congrès se déroulait « à un moment où notre pays traverse une période difficile ».

Dans son discours, il a estimé que la RDC « fait face à une volonté délibérée, déterminée et planifiée pour liquider les valeurs républicaines qui constituent le socle de notre nation ».

« Ce complot est moralement et politiquement inacceptable. Nous devons non seulement le dénoncer et le condamner, mais aussi inviter notre peuple à s’y opposer farouchement », a ajouté le président du MSR.

L’opposition congolaise soupçonne le chef de l’Etat Joseph Kabila dont le dernier mandat arrive à terme en décembre 2016 de vouloir se maintenir au pouvoir au-delà de cette limite constitutionnelle.

Les cadres du MSR venus de toutes les provinces participent à ce congrès organisé autour du thème « le MSR face au destin de la nation congolaise ».

Il leur sera soumis un projet « d’un nouveau contrat social dénommé Plan stratégique de développement de la RDC ».

Comme six autres partis, le MSR a été exclu de la Majorité présidentielle en septembre dernier après une lettre adressée par les leaders de ces formations politiques au chef de l’Etat. Une lettre dans laquelle ils demandaient au chef de l’Etat de respecter la constitution pour les élections à venir.

Après leur exclusion de la Majorité, ces partis (G7) ont rejoint l’opposition.

Dans son discours d’ouverture du congrès, Pierre Lumbi a remercié les cadres de son parti « qui ont renoncé aux postes et aux privilèges personnels pour privilégier l’intérêt supérieur de la nation ». Deuxième force politique en terme de députés lors qu’il était dans la majorité, la MSR comptait plusieurs cadres dans les institutions du pays.


Autres articles


  1. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  2. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  3. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  4. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  5. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  6. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  7. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  8. Joseph Kabila a décoré Papa Wemba à titre posthume (2 mai 2016)
  9. Moïse Katumbi: «Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature» (31 mars 2016)
  10. Moïse Katumbi annonce son appartenance à l'opposition (4 janvier 2016)
  11. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  12. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  13. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  14. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  15. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  16. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  17. Affrontements entre policiers et militants de Kyungu à Lubumbashi (11 novembre 2015)
  18. Vital Kamerhe affirme mener le même combat que Moïse Katumbi (10 novembre 2015)
  19. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  20. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  21. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  22. Franck Diongo : Kabila ne rassure pas la classe politique (7 octobre 2015)
  23. Démission de Katumbi: « un signe de prise de conscience de la valeur politique » (5 octobre 2015)
  24. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  25. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  26. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  27. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  28. «réaménagement technique» du gouvernement Matata II (26 septembre 2015)
  29. Gabriel Kyungu wa Kumwanza privé de sa garde rapprochée (21 septembre 2015)
  30. Modeste Mutinga démissionne du bureau du Sénat (18 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2016 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.