Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC

Article précédant | Suivant

Radio Okapi - 1 décembre 2015

Des leaders de l'opposition politique congolaise le 30/11/2015 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Des leaders de l'opposition politique congolaise le 30/11/2015 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo | Agrandir
Les membres du G7-exclus de la majorité présidentielle et désormais dans l’opposition-et ceux de la Dynamique de l’opposition désapprouvent un changement du mode de scrutin présidentiel.

Au cours de son discours annonçant le dialogue politique national, le chef de l’Etat Joseph Kabila avait plaidé pour que soit engagée « dès à présent une réflexion sur un système électoral avec des modalités de vote peu coûteuses ».

Les opposants redoutent que cet appel du président conduise au changement du mode de scrutin présidentiel qui se ferait désormais au second degré. Actuellement, la constitution prévoit que le chef de l’Etat soit élu au terme d’un scrutin au suffrage universel direct.

Pour le G7 et la Dynamique de l’opposition qui se sont réunis lundi 30 novembre à Kinshasa, le changement de ce mode de scrutin présage un glissement du mandat présidentiel, en violation de la constitution.

« C’est clair que si nous quittons notre mode de scrutin actuel pour éventuellement élire le président de la République au second degré par un groupe de députés par acclamation, nous disons que c’est très grave. C’est un coup d’Etat constitutionnel », a déclaré Vital Kamerhe, président de l’Union pour la nation congolaise (UNC).

Pour lui, un changement du mode de scrutin présidentiel relève de la « haute trahison ». L’opposant appelle la population à défendre la démocratie.

« Nous devons barrer la route à une telle imposture, en nous mettant d’abord ensemble comme nous venons de le faire et en demandant à notre population de défendre la démocratie et la constitution », lance le président de l’UNC.

Non au dialogue

Le G7 et la Dynamique de l’opposition rejettent également le dialogue annoncé par Joseph Kabila.

Ils disent s’en tenir à la tenue des élections présidentielle et législatives prévues en novembre 2016.

Christophe Lutundula, du G7, dit croire que « ce mariage » avec la Dynamique de l’opposition pourra faire échec à toute tentative de modification de la constitution.

« J’y crois parce que la volonté de sauvegarder la constitution et la démocratie est unique et inébranlable. Aujourd’hui nous avons des objectifs communs. Nous avons le patrimoine constitutionnel commun que nous voulons tous sauvegarder », a soutenu Lutundula.

L’opposition soupçonne le chef de l’Etat Joseph Kabila de vouloir rester au pouvoir au-delà de son deuxième et dernier mandat qui s’achève en 2016.

Vers une révision de la constitution ?

L’Association africaine de défense des droits de l’homme (Asadho) s’inquiète aussi de la proposition du chef de l’Etat sur le mode de scrutin.

Pour cette ONG, penser à modifier le mode de scrutin présidentiel ouvrirait la voie à la révision de la constitution.

« Cette proposition du chef de l’Etat va entraîner la modification de l’article 70 de la constitution qui institue le vote du président de la République au suffrage universel direct », indique Jean-Claude Katende, président de l'Asadho.


Autres articles


  1. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  2. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  3. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  4. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  5. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  6. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  7. Vital Kamerhe condamne la dispersion de la marche des opposants (26 mai 2016)
  8. Joseph Kabila a décoré Papa Wemba à titre posthume (2 mai 2016)
  9. Moïse Katumbi: «Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature» (31 mars 2016)
  10. Moïse Katumbi annonce son appartenance à l'opposition (4 janvier 2016)
  11. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  12. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  13. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  14. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  15. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  16. Vital Kamerhe affirme mener le même combat que Moïse Katumbi (10 novembre 2015)
  17. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  18. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  19. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  20. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  21. L'opposition porte plainte pour agression lors de son meeting de N'djili (14 octobre 2015)
  22. Franck Diongo : Kabila ne rassure pas la classe politique (7 octobre 2015)
  23. Démission de Katumbi: « un signe de prise de conscience de la valeur politique » (5 octobre 2015)
  24. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  25. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  26. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  27. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  28. «réaménagement technique» du gouvernement Matata II (26 septembre 2015)
  29. Gabriel Kyungu wa Kumwanza privé de sa garde rapprochée (21 septembre 2015)
  30. Modeste Mutinga démissionne du bureau du Sénat (18 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2016 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.