Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Plusieurs activités perturbées à Kinshasa dans les manifestations contre la loi électorale

Article précédant | Suivant

Radio Okapi - 19 janvier 2015

Des manifestants contre l'adoption de la loi électorale au parlement font face à la police le 19/01/2015 à Kinshasa
Des manifestants contre l'adoption de la loi électorale au parlement font face à la police le 19/01/2015 à Kinshasa | Agrandir
Plusieurs activités sont perturbées ce lundi 19 janvier depuis le matin dans la ville de Kinshasa. La circulation sur les principales artères de la capitale congolaise est peu intense. Beaucoup d’écoles n’ont pas ouvert leurs portes alors que des coups de feu sont signalés dans certains coins de la ville. La police a dispersé des manifestants qui tentaient de se rendre au Parlement, à l’appel de l’opposition, pour protester contre l’examen du projet de loi électorale.

Plusieurs écoles sont désertées ce lundi à Kinshasa. Enseignants et élèves sont restés à la maison. Certains élèves qui se sont rendus dans leurs écoles ont été priés de retourner chez eux.

Mais dans d’autres établissements scolaires, notamment dans la commune de la Gombe, où se concentrent les ambassades et les services de l’Etat, on pouvait compter 5 à 10 élèves dans des salles de classe qui en reçoivent habituellement 60 ou 70.

Les activités commerciales ont tourné au ralenti. Les étals au Grand Marché de Kinshasa étaient presque vides, a constaté un reporter de Radio Okapi vers 11 heures locales. Plusieurs magasins sont fermés. Certains employés ont tout de même pu joindre leurs bureaux à Gombe.

Plus loin du centre-ville, la tension est montée d’un cran entre manifestants et forces de l’ordre à l’Université de Kinshasa, dans plusieurs coins des communes de Lemba, Mont Ngafula, à la place Victoire, sur l’avenue ex-24 novembre dans la commune de Ngiri-Ngiri, à Bandalungwa vers l’avenue Assolongo, aux alentours du rond-point Ngaba, à Yolo-Ezo dans la commune de Kalamu où des coups de feu ont été entendus. La police a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants, selon des témoins.

A Lemba, les mêmes sources rapportent que la police aurait tiré sur un jeune homme qui pillait un magasin appartenant à des commerçants chinois non loin de la place Super Lemba.

Le calme régnait cependant à la place Magasin Kintambo, dans certains quartiers de la commune de Ngaliema, dans les communes de Barumbu et Kinshasa notamment plus proches du centre-ville.

Certains opposants qui avaient appelé à manifester contre la loi électorale, adoptée samedi 17 janvier à l’Assemblée nationale et dont l’examen en seconde lecture doit débuter ce lundi au Sénat, ont affirmé à Radio Okapi avoir été enfermés du dehors aux sièges de leurs partis politiques, depuis dimanche soir, alors qu’ils s’y trouvaient en réunion. Ce qu’a nié le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende joint lundi matin par Radio Okapi.

Un dispositif policier est déployé dans plusieurs coins de la ville notamment autour du Palais du peuple, siège du Parlement congolais où les entrées et les sorties sont filtrées par la police. Le périmètre est interdit de circulation aux automobilistes. Le parlement avait déjà été quadrillé samedi lors del’adoption tard dans la soirée de la loi électorale par les députés nationaux.

Le nouveau texte fait du recensement de la population, un préalable à l’organisation des prochains scrutins présidentiel et législatifs. Les opposants estiment que cette disposition vise en réalité à prolonger le bail du président Kabila à la tête de la RDC après son dernier mandat qui s’achève en 2016, alléguant que le recensement prendrait plusieurs années pour être effectuées dans un pays de plus de 2 millions de kilomètres carrés.

Des pneus brûlés le 19/01/2015 par des manifestants à Kinshasa qui répondaient au mot d'ordre de l'opposition congolaise de manifester contre l'adoption de la loi électorale au parlement
Des pneus brûlés le 19/01/2015 par des manifestants à Kinshasa qui répondaient au mot d'ordre de l'opposition congolaise de manifester contre l'adoption de la loi électorale au parlement | Agrandir
Des pneus brûlés le 19/01/2015 par des manifestants à Kinshasa qui répondaient au mot d'ordre de l'opposition congolaise de manifester contre l'adoption de la loi électorale au parlement
Des pneus brûlés le 19/01/2015 par des manifestants à Kinshasa qui répondaient au mot d'ordre de l'opposition congolaise de manifester contre l'adoption de la loi électorale au parlement | Agrandir


Autres articles


  1. Kinshasa : la Police libère les manifestants contre l'invalidation du passeport semi biométrique (20 septembre 2017)
  2. Kinshasa : la police interpelle 30 personnes qui manifestaient contre l'invalidation du passeport semi biométrique (20 septembre 2017)
  3. Le passeport semi-biométrique n'offre pas de garantie sécuritaire, selon le gouvernement (17 septembre 2017)
  4. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  5. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  6. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  7. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  8. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  9. Violences à Kinshasa: l'UDPS avance un bilan d'environ 100 morts (22 septembre 2016)
  10. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  11. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  12. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  13. Situation très tendue à Kinshasa au deuxième jour des manifestations populaires (20 septembre 2016)
  14. Violences à Kinshasa: Evariste Boshab annonce un bilan provisoire de 17 morts (19 septembre 2016)
  15. Etienne Tshisekedi est rentré à Kinshasa (27 juillet 2016)
  16. Examen d'Etat: 64% de taux de réussite à Kinshasa (7 juillet 2016)
  17. Le général Kanyama, chef de la police de Kinshasa, sanctionné par le Trésor américain (23 juin 2016)
  18. Marche des opposants à Goma : un mort et huit blessés (26 mai 2016)
  19. Papa Wemba inhumé à Kinshasa (4 mai 2016)
  20. Moïse Katumbi annonce son appartenance à l'opposition (4 janvier 2016)
  21. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  22. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  23. Kinshasa se transforme en Venise: spectaculaire inondation dans le quartier Des Marais (7 décembre 2015)
  24. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  25. L'opposition porte plainte pour agression lors de son meeting de N'djili (14 octobre 2015)
  26. Franck Diongo : Kabila ne rassure pas la classe politique (7 octobre 2015)
  27. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  28. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  29. Suppression du visa entre Kinshasa et Brazzaville (26 septembre 2015)
  30. Modeste Mutinga démissionne du bureau du Sénat (18 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.