Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Franck Diongo : Kabila ne rassure pas la classe politique

Article précédant | Suivant

Le Phare - 7 octobre 2015

Franck Diongo, devant le siège de son parti politique le 7/10/2013 à Kinshasa, après avoir tenue une conférence de presse
Franck Diongo, devant le siège de son parti politique le 7/10/2013 à Kinshasa, après avoir tenue une conférence de presse | Agrandir
La dernière déclaration du président de la République à Kingakati, devant les sociétaires de sa famille politique, n’a pas été sans réaction dans l’univers politique congolais.

L’engagement solennel de Joseph Kabila de respecter scrupuleusement la Constitution, qui lui interdit de briguer un troisième mandat, ne rassure pas les opposants, qui militent jour et nuit pour la passation civilisée du pouvoir à la magistrature suprême du pays, le 20 décembre 2016.

Le président du Mouvement Lumumbiste Progressiste, Franck Diongo, accuse le président Kabila de continuer à entretenir le flou sur son avenir politique.

Au cours d’un point de presse animé hier mardi 6 octobre 2015 au siège de son parti, sur l’avenue de l’Enseignement, dans la commune de Kasa-Vubu, Franck Diongo considère le dernier message de Joseph kabila aux députés, sénateurs et chefs des partis de la Majorité Présidentielle, le dimanche 4 octobre 2015 dans sa ferme de Kingakati, comme une distraction, qui cache un non-dit.

Il estime que l’Autorité morale de la Majorité Présidentielle, qui a réagi sous une forte pression interne et externe, est restée énigmatique au sujet de sa participation ou non à l’élection présidentielle de novembre 2016.

Le Chef de l’Etat, selon le président du Front Anti-dialogue, n’a pas répondu aux attentes et aspirations du peuple congolais, qui exige que les élections présidentielle et législatives nationales puissent se dérouler dans les délais constitutionnels.

A ce sujet, Franck Diongo a exigé que la priorité soit donnée aux élections législatives provinciales, nationales et présidentielle. Cet acteur de l’Opposition a souligné que tous ces scrutins doivent se tenir après le nettoyage du fichier électoral.

Concernant la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Franck Diongo a accusé cette institution d’appui à la démocratie de bloquer volontairement le processus électoral. Son silence, à 19 jours de la date initialement prévue dans son calendrier électoral global pour la tenue des élections provinciales, locales et municipales, prouve que l’institution dirigée par l’Abbé Malumalu est inféodée au pouvoir en place qui, d’après lui, ne manifeste aucune volonté politique de conduire le peuple congolais aux urnes.

Il trouve inacceptable que la CENI ne rende pas compte, aux Congolais et aux partenaires de la RDC, de la suite du processus électoral, après avoir décidé du report de la campagne pour les élections législatives provinciales.

A son avis, la CENI doit fournir des explications à tous les citoyens congolais qui ont déboursé des frais pour déposer leurs candidatures afin de compétir pour les élections provinciales, municipales et locales.


Autres articles


  1. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  2. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  3. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  4. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  5. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  6. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  7. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  8. Situation très tendue à Kinshasa au deuxième jour des manifestations populaires (20 septembre 2016)
  9. Violences à Kinshasa: Evariste Boshab annonce un bilan provisoire de 17 morts (19 septembre 2016)
  10. Moïse Katumbi annonce son appartenance à l'opposition (4 janvier 2016)
  11. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  12. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  13. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  14. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  15. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  16. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  17. Vital Kamerhe affirme mener le même combat que Moïse Katumbi (10 novembre 2015)
  18. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  19. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  20. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  21. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  22. Ceni: l'Eglise catholique n'a pas participé à la désignation de Corneille Nangaa (22 octobre 2015)
  23. Démission de Katumbi: « un signe de prise de conscience de la valeur politique » (5 octobre 2015)
  24. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  25. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  26. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  27. Gabriel Kyungu wa Kumwanza privé de sa garde rapprochée (21 septembre 2015)
  28. Modeste Mutinga démissionne du bureau du Sénat (18 septembre 2015)
  29. Mwando Nsimba, membre du G7, démissionne de son poste du bureau de l'Assemblée nationale (17 septembre 2015)
  30. Les frondeurs du G7 se sont «auto exclus», selon le bureau de la Majorité présidentielle (16 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.