Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
MONUC: Notre principal souci est de trouver une solution rapide au conflit

MONUC - 12 octobre 2007 19:00

La situation sécuritaire dans le Nord Kivu a été marquée, ces derniers jours, par des affrontements entre les FARDC et les troupes de l'ex Général Laurent Nkunda. Général Babacar Gaye, commandant des forces de la MONUC nous explique la situation actuelle sur le terrain, et les mesures prise par la MONUC pour protéger les populations civiles. La situation sécuritaire dans le Nord Kivu a été marquée, ces derniers jours, par des affrontements entre les FARDC et les troupes de l'ex Général Laurent Nkunda. Général Babacar Gaye, commandant des forces de la MONUC nous explique la situation actuelle sur le terrain, et les mesures prise par la MONUC pour protéger les populations civiles.

Entretien

Quelle est la situation actuelle à Nord Kivu?

C'est une situation caractérisée par un drame humanitaire, dont on ne parlera jamais assez, bientôt 700.000 déplacés dans cette province. Une situation caractérisée par des affrontements, qui c'est vrai, à certains endroits sont des simples escarmouches, mais plus particulièrement dans la zone de Karuba et Mushake ce sont des affrontements sérieux.

On annonce une centaine de morts, et ces affrontements se sont traduits par quelques gains territoriaux par les FARDC, donc par une légère restauration de l'autorité de l'état. Et enfin c'est une situation caractérise par l'appel que Laurent Nkunda a fait hier à un cessez-le-feu, un appel que nous espérons sera suivi par l'envoi au brassage de ses éléments.

Quest ce que la MONUC fait pour protéger les populations et pour maintenir la paix?

La MONUC est très consciente dans cette situation de ce qu'elle représente pour la population. C'est ainsi que nous nous organisons avec les humanitaires, nous apportons notre soutien pour toutes les escorts ainsi que pour la sécurité des zones des personnes déplacés, mais nous sommes également très attentif a ceux que les FARDC font sur le terrain.

Nous avons pu leur apporter un certain soutien notamment en terme d'évacuation sanitaire de leurs blessés, de transport de renforts et de transport des munitions. Mais notre souci numéro un, reste vraiment qu'une solution rapide soit trouvé à une situation qui devient un drame au niveau mondiale.

Est-ce que les FARDC a fait un appel à la MONUC d'engager dans une opération conjointe?

Il est clair que les FARDC sont dans l'attente d'un soutien très importante de la MONUC. J'ai déjà dit lors de la précédente crise que ce soutien était conditionné à une planification conjointe. Une planification conjointe signifie dans notre esprit que toute les voies non agressif de régler cette crise doivent être initialement explorer avant d'en arriver à une situation extrême.

Cette planification conjointe signifie que nous apportons un soutien aux FARDC, parce que c'est notre mandat de soutenir également le processus qui est en cours. Mais je peux vous assurer nous restons une force de maintien la paix, très attentive au souffrance de la population et à la recherche permanente d'une solution pacifique aux problèmes.

Si le dissident Laurent Nkunda est prêt à faire brasser une partie de ses hommes, est ce que la MONUC est prêt?

Nous avons déployé un Base Operationelle Mobile à Mushake pour cela. Dé que l'appel été fait pour l'envoi au brassage de 500 militaires loyaux à Laurent Nkunda, malheureusement cela n'a pas pu se réaliser sur le terrain. Nous sommes prêts à nous engager pleinement dans cet envoi au brassage.

Nous sommes prêts à nous engager dans la surveillance de toutes les troupes déployées, par rapport a la sécurité des minorités dans tous ces domaines là nous sommes tout a fait disposer à appliquer notre mandat.


Autres articles


  1. Les FARDC se lancent à la traque de Musa Seka Baluku, actuel chef des ADF (16 janvier 2020)
  2. Les FARDC mettent en place des mécanismes solides pour consolider leurs victoires sur l'ennemi (ADF) (14 janvier 2020)
  3. Les bastions des ADF récupérés par les FARDC, foyers de transit et de formation (14 janvier 2020)
  4. 40 ADF tués dans les opérations militaires initiées par les FARDC (12 janvier 2020)
  5. Attaques des ADF à Beni : l'armée dit renforcer la protection des civils (17 décembre 2019)
  6. Nord-Kivu : 20 civils tués par les ADF à Ndombi (15 décembre 2019)
  7. Les FARDC reprennent le contrôle du camp Kazaroho jadis occupé par les ADF (15 décembre 2019)
  8. Beni : 6 morts après une nouvelle attaque des rebelles des ADF (14 décembre 2019)
  9. Felix Tshisekedi : « Je ne serai pas en paix tant que le Nord-Kivu et les autres provinces ne seront pas totalement pacifiées » (13 décembre 2019)
  10. Félix Tshisekedi nomme ses chefs de la maison civile et de la maison militaire et reconduit le chef d'Etat-major des FARDC (21 mai 2019)
  11. Nouveau massacre à Djugu : 30 morts (2 mars 2018)
  12. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  13. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  14. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  15. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  16. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  17. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  18. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  19. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  20. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  21. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  22. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)
  23. Des changements dans les FARDC (19 septembre 2014)
  24. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  25. Goma: marche de colère des épouses des militaires après la mort du général Bahuma (3 septembre 2014)
  26. Commandant des FARDC au Nord-Kivu, le général Bahuma est décédé (31 août 2014)
  27. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  28. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  29. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)
  30. Nord-Kivu: accrochage entre militaires congolais et rwandais à Kabagana (11 juin 2014)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2020 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.