Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
La Cour suprême brûlait toujours dans l'après-midi

Par Radio Okapi | Publié le 21 novembre 2006

Court supreme du Congo

Jusqu'au soir, le bâtiment de la Cour suprême fumait encore, pendant que la ville a retrouvé son calme. Les activités ont repris normalement. Des services spécialisés s'affairaient à éteindre le feu qui a touché la maison communale de Gombe et l'OGEDEP, indique radiookapi.net

A environ 16 heures locales, la Cour suprême était toujours en feu. La fumée se dégageait encore des locaux abritant le service du protocole et le bureau du greffier de la Cour. La maison communale de la Gombe était également en feu. Dehors, on pouvait voir les débris des meubles et des feuilles de papier éparpillées ça et là.

L'unité anti-incendie de la Monuc et celle de l'Hôtel de ville, renforcées par celle de la Régie des Voies Aériennes, tentaient de maîtriser l'incendie. Tous les alentours de la Cour suprême de justice étaient quadrillés par l'unité de la compagnie blindée de la Monuc et par la police nationale congolaise.

Malgré cette situation, le centre ville est resté calme. Sur les avenues ex Tombalbaye et du Commerce, les magasins sont restés ouverts. Les vendeuses du marché ont continué leurs activités normalement. Sur le boulevard du 30 juin et les autres artères de la commune de la Gombe, on remarquait très peu de véhicules.

Par ailleurs, les autorités policières et militaires de la ville sont descendues cet après-midi sur les lieux pour constater les faits. Il s´agit notamment du ministre de l´Intérieur, de l´inspecteur général de la police, de l´inspecteur provincial et du chef d´état-major général des FARDC. Pourtant, l'audience avait commencé.

Une série d'incidents ont caractérisé le début du procès sur la requête de l'Union pour la Nation ce matin à la CSJ de Kinshasa. A trois reprises, les audiences ont été suspendues par la Cour. C´était pour délibérer sur certaines requêtes du collectif des avocats de l´UN évoquant certaines questions de procédure. D´abord sur la qualité de deux magistrats qui siégeaient et sur le caractère public de l´audience. Puis il y a eu des crépitements des balles qui provenaient de l'extérieur de la salle. Ce qui a abouti au pillage du bâtiment de la Cour et à son incendie, rapporte radiookapi.net

L´audience de ce mardi, la première, était consacrée à la forme de la procédure. Dès l'ouverture de l'audience, le collectif des avocats du MLC ont évoqué le principe constitutionnel selon lequel toutes les audiences doivent être publiques. Pour ce premier incident, la Cour a suspendu l'audience. Elle s'est retirée pour délibérer et, quelques minutes après, elle a autorisé la presse d'assister. Tout cela se déroulait pendant que dans les environs de la CS émanaient des tirs à l'arme légère. La séance a été levée à nouveau après que le collectif des avocats du MLC a soulevé le fait que deux des cinq juges de la Cour auraient des liens de parenté avec le chef de l'Etat.

La Cour qui s'est une fois de plus retirée a estimé que la question était complexe. Elle décidera de lever la séance sans fixer le délai de la prochaine séance, signalant qu'elle notifiera le collectif des avocats à ce sujet. Alors l'assistance s'apprêtait à sortir de la salle, il y a eu un mouvement de gens venant de l'extérieur et se dirigeant dans la salle d´audience. Des coups de feu nourris se poursuivaient. C'était le sauve qui peut et la confusion. Certaines personnes se nichaient dans les couloirs de la CSJ. Quelques minutes plus tard, des jeunes gens se sont mis à piller certains bureaux de la CSJ, emportant chaises, ventilateurs, ordinateurs et d´autres matériels de bureau. En quittant le lieu nle reporter de radiookapi.net a aperçu le feu dans les locaux pillés.

@Congoplanete | info@congoplanet.com

Autres articles


  1. Les FARDC se lancent à la traque de Musa Seka Baluku, actuel chef des ADF (16 janvier 2020)
  2. Les FARDC mettent en place des mécanismes solides pour consolider leurs victoires sur l'ennemi (ADF) (14 janvier 2020)
  3. Les bastions des ADF récupérés par les FARDC, foyers de transit et de formation (14 janvier 2020)
  4. 40 ADF tués dans les opérations militaires initiées par les FARDC (12 janvier 2020)
  5. Attaques des ADF à Beni : l'armée dit renforcer la protection des civils (17 décembre 2019)
  6. Nord-Kivu : 20 civils tués par les ADF à Ndombi (15 décembre 2019)
  7. Les FARDC reprennent le contrôle du camp Kazaroho jadis occupé par les ADF (15 décembre 2019)
  8. Beni : 6 morts après une nouvelle attaque des rebelles des ADF (14 décembre 2019)
  9. Felix Tshisekedi : « Je ne serai pas en paix tant que le Nord-Kivu et les autres provinces ne seront pas totalement pacifiées » (13 décembre 2019)
  10. Félix Tshisekedi nomme ses chefs de la maison civile et de la maison militaire et reconduit le chef d'Etat-major des FARDC (21 mai 2019)
  11. Nouveau massacre à Djugu : 30 morts (2 mars 2018)
  12. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  13. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  14. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  15. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  16. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  17. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  18. Bukavu: marche de soutien à Vital Kamerhe (3 février 2015)
  19. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  20. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  21. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  22. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  23. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)
  24. Des changements dans les FARDC (19 septembre 2014)
  25. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  26. Goma: marche de colère des épouses des militaires après la mort du général Bahuma (3 septembre 2014)
  27. Commandant des FARDC au Nord-Kivu, le général Bahuma est décédé (31 août 2014)
  28. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  29. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  30. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2020 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.