Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Les Etats-Unis opposés à un système de vote électronique en RDC

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 12 février 2018
L'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley
L'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley | Agrandir
Les Etats-Unis sont opposés au recours à un système électronique de vote pour la triple élection prévue le 23 décembre en République démocratique du Congo, présidentielle, législatives et provinciales, a déclaré lundi l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley.

"Nous sommes très préoccupés de voir l'insistance (de la Commission électorale indépendante CENI) à vouloir utiliser un système électronique de vote", a affirmé la diplomate lors d'une réunion informelle à l'ONU sur le processus électoral en RDC.

Un tel recours représente "un risque colossal" et les Etats-Unis souhaitent le recours à "des bulletins papier pour qu'il n'y ait pas de doutes sur le résultat". "Les Etats-Unis ne soutiennent pas" ce recours à un système électronique, a insisté Nikki Haley.

Lors de la réunion, le président de la Commission électorale indépendante (CENI), Corneille Nangaa, venu à New York pour cette réunion, a rappelé que plus de 46 millions d'électeurs avaient été recensés pour la triple élection, déjà reportée plusieurs fois.

"Avec plus de 45 millions d'électeurs, les trois scrutins combinés le même jour imposent l'implantation de 23.000 centres de vote éclatés en environ 90.000 bureaux de vote et de dépouillement", a-t-il précisé.

"L'option prise de recourir à la machine à voter permet de réduire le poids de l'ensemble des matériels à déployer de 16.000 tonnes à moins de 8.000 tonnes", a poursuivi M. Nangaa.

Et grâce au recours à la machine à voter, les coûts des scrutins ont pu être réduits de 554 millions de dollars à environ 432 millions, a-t-il encore fait valoir.

Lors du débat, la Côte d'Ivoire a mis en garde "contre le risque d'élections mal préparées", tandis que les Pays-Bas indiquaient respecter la décision de la CENI de recourir à un système électronique tout en lui demandant "de tester rigoureusement" le matériel avant les scrutins.

L'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch a évoqué "la crainte de fraudes lors des élections", en réclamant de la "transparence". Elle a rappelé que le président Joseph Kabila n'avait toujours pas clarifié sa position sur une éventuelle candidature.

Le parti historique de l'opposition congolaise a appelé lundi à une mobilisation "massive" pour une marche des catholiques, prévue le 25 février à Kinshasa contre le maintien au pouvoir de Kabila en RDC.

Les deux précédentes marches organisées, le 31 décembre 2017 et 21 janvier dernier avaient été interdites et réprimées à balles réelles. Au total, une quinzaine de personnes ont été tuées, selon l'ONU et l'épiscopat. Les autorités n'ont reconnu que deux morts le 21 janvier.

"On ne peut pas permettre un nouveau report des élections" et "le président Kabila ne peut pas briguer un nouveau mandat (car) la Constitution ne le permet pas", a souligné Nikki Haley. Elle a aussi évoqué des informations selon lesquelles le président sortant ne chercherait pas à imposer quelqu'un de son choix pour lui succéder.

Le deuxième et dernier mandat du président Kabila a pris fin le 20 décembre 2016. Le président a justifié la non-tenue d'élections fin 2016 par des problèmes de sécurité. Des élections étaient initialement prévues fin décembre 2017 avant finalement d'être reportées à décembre 2018.

Avec AFP


Autres articles


  1. Jean-Pierre Bemba investi candidat du MLC à la présidentielle (13 juillet 2018)
  2. Malgré les répressions sanglantes, les appels à marcher du CLC très suivis (27 février 2018)
  3. Corneille Nangaa : « Sans machine à voter, il n'y aura pas d'élections le 23 décembre 2018» en RDC (13 février 2018)
  4. Les laïcs catholiques accusent la police d'usage disproportionné de la force (31 décembre 2017)
  5. La marche des laïcs catholiques dispersée à Kinshasa (31 décembre 2017)
  6. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  7. L'élection présidentielle fixée au 23 décembre 2018 (5 novembre 2017)
  8. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  9. L'ONU déplore la «dégradation inquiétante» de la situation des droits de l'homme en RDC (27 septembre 2017)
  10. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  11. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  12. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  13. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  14. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  15. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  16. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  17. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  18. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  19. Situation très tendue à Kinshasa au deuxième jour des manifestations populaires (20 septembre 2016)
  20. Violences à Kinshasa: Evariste Boshab annonce un bilan provisoire de 17 morts (19 septembre 2016)
  21. Affaire mercenaires: Moïse Katumbi dénonce «des accusations mensongères et farfelues» (5 mai 2016)
  22. Joseph Kabila a décoré Papa Wemba à titre posthume (2 mai 2016)
  23. Moïse Katumbi: «Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature» (31 mars 2016)
  24. Moïse Katumbi annonce son appartenance à l'opposition (4 janvier 2016)
  25. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  26. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  27. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  28. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  29. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  30. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2018 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.