Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Malgré les répressions sanglantes, les appels à marcher du CLC très suivis

Article précédant | Suivant
Le Phare - 27 février 2018
Répression d'une manifestation à Kinshasa
Répression d'une manifestation à Kinshasa | Agrandir
Contrairement à l’objectif que le pouvoir voudrait atteindre à travers la répression sanglante des marches pacifiques des chrétiens à l’appel du Comité Laïc de Coordination (CLC), notamment créer la psychose afin de faire peur aux candidats à la marche, c’est plutôt le revers de la médaille qui lui est retourné. A la place, l’on assiste à une détermination de la population de plus en plus croissante !

Qualifié hier par le pouvoir de mouvement anarchiste d’un groupe privé des laïcs catholiques, non reconnu par la hiérarchie de l’église et observé seulement dans quelques paroisses de la capitale, le CLC a fini par s’imposer sur le terrain et confondre ses détracteurs. Ses appels à marcher ne sont plus l’affaire des seuls chrétiens de la capitale ; mais une préoccupation de l’ensemble du peuple congolais, et cela au-delà des opinions religieuses et politiques des uns et des autres. Ce qui met définitivement fin à la polémique qu’on entretenait autour de l’existence de cette structure qui a réussi à s’imposer en un temps record.

La mobilisation générale à travers le pays pour la troisième marche pacifique des chrétiens catholiques à l’appel du CLC, constitue une preuve supplémentaire de l’adhésion des masses à cette démarche. La première victoire du CLC était sa reconnaissance par les chefs de l’église catholique romaine de la RDC réunis au sein de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (Cenco). Le Comité Laïc de Coordination est perçu comme désormais une organisation des laïcs catholiques. Cela a été confirmé lors de l’assemblée plénière extraordinaire de la Cenco, tenue du 15 au 17 février 2018 à Kinshasa.

Dans leur déclaration sanctionnant la fin des travaux de la dite assemblée, les princes de l’Eglise ont reconnu le plus officiellement du monde l’existence du CLC comme une organisation des fidèles catholiques, avant d’affirmer tout leur soutien à ses actions. Une façon de mettre fin à toutes sortes de spéculations à des fins politiques autour du CLC.

La deuxième victoire est la crédibilité dont le CLC jouit auprès des fidèles catholiques à travers le pays. Le suivi massif de son dernier appel à travers l’ensemble du territoire national en est la preuve. Soudain, ce qui était hier, pour les tenants du pouvoir, considéré comme une organisation inconnue et anarchiste d’existence purement kinoise, s’impose aujourd’hui comme un interlocuteur sérieux à faire avec. La mobilisation de ce dimanche 25 février en est l’illustration, et personne ne peut soutenir le contraire. Car, en dépit de la répression par-ci et de l’étouffement par-là, tous les chrétiens de la République Démocratique du Congo étaient debout et mobilisés pour marcher.

Au-delà de tous ces faits, ce qui étonne le plus, c’est l’effet contraire que produit la répression gouvernementale des marches pacifiques. Bizarrement, à la place de la peur attendue, la répression sanglante des marches pacifiques des chrétiens catholiques ne fait que renforcer leur détermination à aller jusqu’au bout. A l’instar des martyrs d’Ouganda, l’histoire que tout baptisé connaît, les chrétiens catholiques n’ont plus apparemment peur de mourir. Au contraire, ils affichent leur détermination à aller jusqu’au bout.

Une nouvelle donne à prendre en compte

Pour les analystes, il y a maintenant une nouvelle donne qu’il faut prendre en compte dans les rapports tendus qui existent entre le pouvoir et l’église catholique depuis que cette dernière réclame l’application réelle de l’Accord de la Saint Sylvestre. Revendication amplifiée avec l’entrée en scène du CLC, organisation dont l’existence n’est contestée ni à l’intérieur, qu’à l’extérieur de l’église. Ainsi, il est donc temps que le pouvoir revoie ses stratégies surtout repense sa communication vis-à-vis du CLC qui jouit désormais non seulement de la reconnaissance, mais qui prouve aujourd’hui sa capacité de mobilisation à travers le pays.

Dom/Le Phare


Autres articles


  1. Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe sont arrivés à Bukavu (6 décembre 2018)
  2. Arrivée de Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe à Kinshasa (28 novembre 2018)
  3. Messe d'inauguration de l'episcopat de Monseigneur Fridolin Ambongo (26 novembre 2018)
  4. Election présidentielle: Vital Kamerhe se désiste en faveur de Félix Tshisekedi (24 novembre 2018)
  5. La CENI confirme le début de la campagne électorale à minuit (21 novembre 2018)
  6. UDPS et UNC unissent leurs forces pour les élections (20 novembre 2018)
  7. La CENI réaffirme « la tenue irréversible » des élections le 23 décembre (20 novembre 2018)
  8. Moïse Katumbi appelle Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe à revenir à la raison (17 novembre 2018)
  9. L'unité de l'opposition vole en éclat avant l'élection présidentielle (13 novembre 2018)
  10. A Genève, les leaders de l'opposition avaient promis de mettre fin à leur carrière, en cas du non-respect des engagements (13 novembre 2018)
  11. Vital Kamerhe : « L'UNC reste ouverte à d'autres discussions pour aller aux élections avec d'autres partis » (13 novembre 2018)
  12. Accord de Genève : Fayulu révulsé par les désistements de Tshisekedi et Kamerhe (13 novembre 2018)
  13. Vital Kamerhe retire aussi sa signature de l'accord de Genève (12 novembre 2018)
  14. Fayulu candidat commun : Felix Tshisekedi retire sa signature (12 novembre 2018)
  15. Manifestation des sympathisants de l'UDPS et de l'UNC pour s'opposer à la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  16. Fayulu candidat commun : l'UDPS donne 48 heures à Felix Tshisekedi pour retirer sa signature (12 novembre 2018)
  17. Election présidentielle : le film du sacre de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  18. La jeunesse de l'UDPS rejette la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  19. Martin Fayulu : « Le peuple a besoin des leaders qui vont l'amener au développement » (12 novembre 2018)
  20. Election présidentielle en RDC : Martin Fayulu désigné candidat commun de l'opposition (11 novembre 2018)
  21. Des candidats de l'opposition demandent la radiation d'Emmanuel Ramazani de la course (7 novembre 2018)
  22. La CENCO dénonce les conditions inhumaines d'expulsions des Congolais d'Angola (1 novembre 2018)
  23. Bemba a pris l'option de « donner une chance à la Cour constitutionnelle de montrer son indépendance » (Djoli) (27 août 2018)
  24. La candidature de Jean-Pierre Bemba à l'élection présidentielle déclarée irrecevable (25 août 2018)
  25. Les derniers candidats à l'élection présidentielle ont déposé leurs dossiers (8 août 2018)
  26. Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du FCC à l'élection présidentielle (8 août 2018)
  27. Félix Tshisekedi plébiscité candidat président du Parti de l'union nationale (6 août 2018)
  28. Des coups de feu pour disperser les manifestants pro Katumbi à Lubumbashi (6 août 2018)
  29. Vital Kamerhe investi candidat de l'UNC à la présidentielle (4 août 2018)
  30. Moïse Katumbi bloqué en Zambie : Jean-Pierre Bemba appelle Kinshasa à « calmer le jeu » (4 août 2018)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2018 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.