Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Newsletter Podcasts Mobile RSS
La haute Cour militaire de Kinshasa annule la condamnation de Simon Kimbangu

Par ACP | Publié le 22 juillet 2011
Simon Kimbangu
La haute Cour militaire de Kinshasa a annulé le jugement du Conseil de guerre de Thysville (Congo Belge) portant condamnation de Simon Kimbangu à la peine de mort le 03 octobre 1921, au cours d’une audience tenue vendredi au siège de cette instance judiciaire dans la capitale congolaise.

Dans son réquisitoire, le ministère public a demandé à la Haute  Cour militaire de pourvoir à la révision du jugement prononcé par le Conseil de guerre de Thysville, au motif que ce procès avait violé toutes les règles de droit de l’homme et tablait sur « l’inexistence » des faits portés à charge des condamnés. Simon Kimbangu et ses disciples Zola, Matuefueni Lenge, Nsumbu Daniel, Mbaki André, Mikala Mandombe et Philémon Matabenge avaient été condamnés, le 03 octobre 1921, par le Conseil de guerre de Thysville (Congo belge) respectivement à la peine de mort et à des peines allant de 2 à 20 ans de servitude pénale principale pour « atteinte à la sûreté de l’Etat et à la tranquillité publique ».

Dans son arrêt, la Haute Cour militaire  de Kinshasa a dit recevoir  le pourvoi en révision introduit par l’auditeur général et annulé le jugement antérieur ainsi que la condamnation prononcée contre Simon Kimbangu et ses disciples. Ce procès en révision ouvre ainsi  la voie au processus de réhabilitation officielle de la mémoire de Kimbangu et de ses disciples, 90 ans après leur condamnation.

La question de la révision de ce procès avait été déjà posée en RDC lors de la Conférence nationale souveraine en 1991, plusieurs voies ayant estimé que le prophète et ses disciples avaient été condamnés sur des faits injustes et que leur mémoire devait être réhabilitée.

Un juriste congolais, Me Mbungu Kadivioki Bayanama, avocat près la Cour suprême de justice, avait relevé « des erreurs judiciaires » dans le procès contre Simon Kimbangu, déplorant toute une série d’entorses imputées à la justice coloniale, notamment le vice de procédure, l’absence de l’acte d’accusation et l’inexistence d’un procès-verbal d’audition qui contiendrait les éléments du dossier sur lequel le ministère public devait s’appuyer pour justifier son accusation.

Il relevait par ailleurs que l’accusé Simon Kimbangu n’était pas assisté par un avocat comme le prévoit la loi en pareille circonstance, ce qui constitue, selon lui, une lacune judiciaire grave de la part de la justice coloniale belge. Le juriste dénonçait également le fait que le conseil n’était composé que d’un seul juge alors que la loi  en prévoit au minimum trois.

Outre le caractère expéditif de ce procès, contrairement aux us et coutumes judiciaires, Me Mbungu observait  aussi qu’un simple villageois ne pouvait être jugé par un tribunal militaire d’exception pour des infractions qui n’avaient donné lieu à aucune perte de vie humaine ni occasionné des troubles sociaux et moins encore des mouvements de révolte, concluant à l’existence d’une « cabale judiciaire » montée contre Simon Kimbangu pour la simple raison d’avoir « évangélisé ses compatriotes avec des actes de puissance divine ».

Une conférence internationale sur le prophète Simon Kimbangu va se tenir sur la question dans la capitale congolaise du 24 au 28 juillet courant, rappelle-t-on.

@Congoplanete | info@congoplanet.com

Autres articles


  1. Vital Kamerhe et Samih Jammal condamnés à 20 ans de travaux forcés (20 juin 2020)
  2. Vital Kamerhe : « On n'a pas pu démontrer ici par une pièce irréfutable le détournement de Kamerhe » (11 juin 2020)
  3. Procès 100 jours: la partie civile requiert de Kamerhe et Jammal le paiement de 147 millions USD (11 juin 2020)
  4. Vital Kamerhe : « Je n'étais pas le seul superviseur du programme de 100 jours du Chef de l'Etat » (11 mai 2020)
  5. La requête de mise en liberté provisoire de Kamerhe rejetée en appel (15 avril 2020)
  6. Programme des 100 jours : le conseil de Kamerhe plaide pour sa relaxation provisoire (14 avril 2020)
  7. La demande de liberté provisoire de Vital Kamerhe rejetée (11 avril 2020)
  8. Vital Kamerhe sous mandat d'arrêt provisoire, Lamuka appelle à la prudence (9 avril 2020)
  9. Vital Kamerhe placé sous mandat d'arrêt provisoire (9 avril 2020)
  10. Félix Tshisekedi ordonne la suspension de l'installation des sénateurs et le report de l'élection des gouverneurs (18 mars 2019)
  11. Martin Fayulu a déposé son recours à la Cour constitutionnelle (12 janvier 2019)
  12. Bemba a pris l'option de « donner une chance à la Cour constitutionnelle de montrer son indépendance » (Djoli) (27 août 2018)
  13. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  14. L'opposant Katumbi condamné à 3 ans de prison pour un conflit immobilier (22 juin 2016)
  15. Moïse Katumbi inculpé pour « atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l'Etat », précise le parquet (19 mai 2016)
  16. Recrutement des mercenaires: Katumbi demande une confrontation avec les personnes arrêtées (12 mai 2016)
  17. Affaire mercenaires: Moïse Katumbi dénonce «des accusations mensongères et farfelues» (5 mai 2016)
  18. L'opposition porte plainte pour agression lors de son meeting de N'djili (14 octobre 2015)
  19. Fosse commune de Maluku: le défi de la transparence (13 avril 2015)
  20. Bukavu: marche de soutien à Vital Kamerhe (3 février 2015)
  21. La Cour suprême de justice se saisit du dossier Vital Kamerhe contre Wivine Moleka (28 janvier 2015)
  22. Joseph Kabila : « Toutes les élections prévues par les lois seront organisées » (15 décembre 2014)
  23. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  24. Les magistrats décrètent une grève illimitée (3 novembre 2014)
  25. Le pasteur Kutino Fernando libéré (15 septembre 2014)
  26. L'opposition hausse le ton : non à la monarchisation de la RDC (26 juin 2014)
  27. Les Etats-Unis insistent sur la nécessité d'organiser la présidentielle en 2016 (5 juin 2014)
  28. La Ceni publie le calendrier des élections urbaines, municipales et locales (26 mai 2014)
  29. Germain Katanga condamné à 12 ans de prison par la CPI (23 mai 2014)
  30. Après 13 mois en prison, Denis Lessie bénéficie d'une libération anticipée (19 mai 2014)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2020 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.