Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Le gaz du lac Kivu, une véritable épée de Damoclès

Par Le Potentiel | Publié le 11 novembre 2010
Goma - Nord Kivu

Les experts sont inquiets. Selon eux, le lac Kivu risque à tout moment d’exploser. C’est sur cette question d’actualité que s’est tenue la plénière de l’Assemblée nationale d’hier mercredi.

Le lac Kivu serait-il la bombe à retardement de la RDC ? Oui, si l’on en croit les différentes expertises. Une émanation d’hydrocarbures, bref une explosion, serait susceptible de se déclencher à tout moment. Les conséquences de ce phénomène naturel seraient dramatiques pour la population. Les villes de Goma, Bukavu et Idjwi seraient particulièrement touchées. Ces habitants souffriront, dès lors, d’une asphyxie parce que ce lac se situe dans une cuvette, ce qui empêche le vent d’entraîner plus facilement les produits nocifs.

Le dioxyde de carbone et le gaz méthane sont un couple bien mal assorti. C’est principalement à cause de la pression du gaz méthane, et non le dioxyde de carbone, que le danger menace la région du Kivu. Un paradoxe… Le gouvernement pourrait renverser la situation en sa faveur. Ce détonateur, source d’inquiétudes, peut devenir une source d’énergie pour le pays. Le gouvernement pourrait exploiter ce gaz et le changer en électricité.

Le désamorcement est donc au cœur des polémiques. Hier mercredi, les députés ont interrogé le ministre des Hydrocarbures, Célestin MBuyu sur ce sujet sensible. Sa réponse : « Nous avons mis en place trois millions d’euros pour réaliser une expertise au lac. Ils ont mis le doigt sur le problème réel. Sans le gaz méthane, le dioxyde de carbone est quasiment inoffensif. Il faudra extraire cet élément. C’est une question d’intérêt national. Il s’agit du bien-être de la population. L’extraction devra se passer de manière sécurisée afin de supprimer tout risque d’explosion ».

Une réponse peu rassurante pour les députés. Pour Jean Bamanisa, il faut des propositions claires et transparentes. « Le 13 juin 2008, j’avais déjà émis les mêmes inquiétudes. Depuis deux ans, elles restent sans réponses », note-t-il. Pour se défendre, le ministre explique les obstacles à la transformation du gaz méthane en énergie. Selon lui, il faut préalablement déterminer avec exactitude la capacité pétrolière du lac. En outre, l’extraction off shore ne sera pas une mince affaire, vu la profondeur des ressources. Mais l’enjeu reste surtout politique. Chacun veut sa part du gâteau. Les parts devront être divisées entre le Rwanda et la RDC.

UNE RESSOURCE PETROLIERE INDETERMINEE

Evidemment, changer ces particules en or noir ne se fait pas d’un coup de baguette magique. La RDC devra créer une usine pétrolière. Et lorsqu’il s’agit de débloquer de l’argent, le gouvernement demeure réticent. Pourtant, ces raffineries pourraient faire le bonheur de l’Etat. Bien décidé à profiter des ressources pétrolières de la RDC, il a décidé de prendre des parts directes dans les sociétés de raffineries. Les bénéfices tomberont ainsi directement dans les poches du gouvernement. Un argument de poids. Mais le pétrole est loin d’être la préoccupation première de Célestin MBuyu « Il faut d’abord s’occuper des matières primaires telles que l’éducation, la santé au lieu de dégager des millions de dollars dans la recherche, fut-elle, pétrolière », note le ministre des Hydrocarbures. Les habitants du Kivu ont encore du souci à se faire, en attendant un réel engagement de l’Etat.

Autre point à l’ordre du jour de la séance plénière : l’environnement. Pas moins de six milles tonnes de déchets sont déversés chaque jour à Kinshasa. Un chiffre énorme qui pose des questions sur la gestion de ces déchets. Pour ne pas être à la traine par rapport aux autres pays, le ministère de l’Environnement devra mettre les bouchées doubles. Un geste qui augmenterait considérablement le confort des citoyens. En effet, les déchets peuvent être à la base de certaines maladies. Mais là encore, la réticence est de mise. « Les moyens financiers sont trop limités pour vraiment mener une politique d’assainissement. Il faudra aussi une éducation à l’environnement », explique José Endundo, ministre de l’Environnement. En outre, selon lui, l’insalubrité est étroitement liée à la pauvreté.

DEBORAH TOUSSAINT (STAGIAIRE DE LOUVAIN-LA-NEUVE)

@Congoplanete | info@congoplanet.com

Autres articles


  1. COVID-19 : 332 cas confirmés, 25 décès, et 27 personnes guéries (20 avril 2020)
  2. Uvira : au moins 23 morts à la suite d'une pluie diluvienne (17 avril 2020)
  3. Les FARDC se lancent à la traque de Musa Seka Baluku, actuel chef des ADF (16 janvier 2020)
  4. Les FARDC mettent en place des mécanismes solides pour consolider leurs victoires sur l'ennemi (ADF) (14 janvier 2020)
  5. Les bastions des ADF récupérés par les FARDC, foyers de transit et de formation (14 janvier 2020)
  6. 40 ADF tués dans les opérations militaires initiées par les FARDC (12 janvier 2020)
  7. Le Cardinal Ambongo en « visite de compassion » à Beni (28 décembre 2019)
  8. Moise Katumbi crée son parti politique, « Ensemble pour la République » (19 décembre 2019)
  9. Attaques des ADF à Beni : l'armée dit renforcer la protection des civils (17 décembre 2019)
  10. 12 personnes tuées par des ADF dans la localité de Kamango (16 décembre 2019)
  11. Nord-Kivu : 20 civils tués par les ADF à Ndombi (15 décembre 2019)
  12. Beni : 6 morts après une nouvelle attaque des rebelles des ADF (14 décembre 2019)
  13. Felix Tshisekedi : « Je ne serai pas en paix tant que le Nord-Kivu et les autres provinces ne seront pas totalement pacifiées » (13 décembre 2019)
  14. A Bukavu, Félix Tshisekedi promet d'apporter une paix définitive, nécessaire pour la stabilité du pays (7 octobre 2019)
  15. Ebola en RDC : le Conseil de sécurité de l'ONU « gravement préoccupé par la flambée du virus » (3 août 2019)
  16. Ebola en RDC : le taux global de létalité au 21 juillet est de 67% (OMS) (25 juillet 2019)
  17. L'épidémie d'Ebola déclarée « urgence » sanitaire mondiale (OMS) (17 juillet 2019)
  18. La Cour constitutionnelle confirme Félix Tshisekedi président de la RDC (19 janvier 2019)
  19. Manifestations à Goma contre le report des élections à Beni et Butembo (27 décembre 2018)
  20. La CENI reporte en mars 2019 les élections dans quatre circonscriptions du Nord-Kivu et de Maindombe (26 décembre 2018)
  21. Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe sont arrivés à Bukavu (6 décembre 2018)
  22. Elections 2018 : Martin Fayulu à Butembo, la lutte contre l'insécurité parmi ses priorités (6 décembre 2018)
  23. Felix Thisekedi promet de rétablir la sécurité au Nord-Kivu une fois élu (4 décembre 2018)
  24. Manifestation des sympathisants de l'UDPS et de l'UNC pour s'opposer à la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  25. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  26. Marche des opposants à Goma : un mort et huit blessés (26 mai 2016)
  27. Les internautes se mobilisent pour alerter sur les massacres des civils à Beni (13 mai 2016)
  28. 7 partis de la Majorité Présidentielle appellent Joseph Kabila à l'alternance démocratique (15 septembre 2015)
  29. Au moins deux morts dans un important séisme dans l'est (7 août 2015)
  30. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2020 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.