Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
La CENCO dénonce les conditions inhumaines d'expulsions des Congolais d'Angola

Radio Okapi | Publié le 01 novembre 2018
Le nonce apostolique, le président de la CENCO et l'archevêque de Kananga entourés des formateurs et des séminaristes de Malole le 9 septembre 2017 au Kasaï-Central. Radio Okapi/Photo Joël Bofengo.
Le nonce apostolique, le président de la CENCO et l'archevêque de Kananga entourés des formateurs et des séminaristes de Malole le 9 septembre 2017 au Kasaï-Central.
La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) dénonce, dans un communiqué publié mercredi 31 octobre, les conditions inhumaines d’expulsion des Congolais d’Angola.

« Des milliers d’enfants, femmes, personnes âgées, malades, personnes vivant avec handicap, hommes et femmes valides… sont débarqués indistinctement comme de vulgaires marchandises, jour après jour, sur le sol congolais dans des zones de grande précarité où il n’y a pas de capacités d’accueil suffisantes pouvant leur permettre de recouvrer un minimum de dignité… », dénonce le communiqué de la CENCO.

Au 27 octobre 2018, indiquent les évêques catholiques, les statistiques des services de Caritas Congo ASBL renseignent que 508 505 personnes sont arrivées en territoire congolais sans que les mouvements soient près de s’arrêter. Beaucoup de personnes expulsées déclarent avoir fait l’objet des brutalités et de graves violations des droits humains de la part des forces de l’ordre angolaises, rapporte le communiqué.

La CENCO recommande aux fidèles catholiques et aux hommes de bonne volonté de “ ne pas se soustraire au devoir de charité envers les frères et sœurs qui rentrent de l’Angola, de leur réserver un accueil fraternel et de partager avec eux le peu dont ils peuvent disposer”.

Les évêques demandent aussi au gouvernement congolais d’engager “un dialogue franc et sincère avec le gouvernement angolais afin que le retour des congolais en situation irrégulière soit organisé et se fasse dans des conditions qui respectent leur dignité, conformément au droit humanitaire international auquel les deux pays ont souscrit en tant que membres des Nations Unies”.

La CENCO recommande aussi à l’exécutif congolais d’organiser la réinstallation et la réinsertion socio-économique des personnes qui rentrent afin de préserver la paix et la quiétude nécessaire au bon déroulement du processus électoral. Mais aussi de prendre des dispositions nécessaires et durables d’encadrement, de promotion et de maintien des jeunes sur le territoire national en vue de diminuer leurs mouvements migratoires illégaux vers l’Angola.



TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2023 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.