Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Jean-Pierre Bemba, c'est aujourd'hui ou jamais

Par La Prosperite | Publié le 4 juin 2008

La Chambre des mises en accusation de Bruxelles rend, dans l'après-midi de ce jeudi 5 juin, son arrêt sur la libération ou non de Jean-Pierre Bemba. Hier mercredi, les bembistes ont livré, devant le Palais de Justice de Bruxelles, un grand concert de casseroles, chanté et manifesté bruyamment leur total soutien inconditionnel au principal opposant au pouvoir de Kabila.
La Chambre des mises en accusation de Bruxelles rend, dans l'après-midi de ce jeudi 5 juin, son arrêt sur la libération ou non de Jean-Pierre Bemba. Hier mercredi, les bembistes ont livré, devant le Palais de Justice de Bruxelles, un grand concert de casseroles, chanté et manifesté bruyamment leur total soutien inconditionnel au principal opposant au pouvoir de Kabila. Mais l'enthousiasme suscité en fin de semaine dernière par l'action en appel des avocats de Bemba s'est effrité avec les déclarations de l'Ambassadeur du Royaume de Belgique à Kinshasa qui ne reconnaît pas à son pays le pouvoir de s'immiscer dans une procédure judiciaire de la CPI.
Difficile pour les Congolais, en dépit de nombreuses difficultés insurmontables au quotidien auxquelles ils sont confrontés, de passer sous silence les démêlées judiciaires de Jean-Pierre Bemba devant les juridictions occidentales. Le bain de foule que s'est permis le Président Joseph Kabila dans le fief de l'inusable Antoine Gizenga à Bandundu-ville, Kikwit et Kenge a juste été commenté pendant moins de quarante huit heures. Déjà dans la soirée de mardi 3 juin, il n'y avait plus que les médias d'Etat pour y revenir. Hier mercredi, les journaux pro pouvoirs replaçaient au devant de l'actualité l'affaire Bemba. C'est donc réparti. Jean-Pierre Bemba a effectivement comparu devant la Chambre des mises en accusation de Bruxelles. Bemba et ses avocats ont plaidé pour une relaxation. L'argument avancé est que l'inculpé aurait dû se faire assister lors de sa première audition par ses avocats. Comme cela n'a pas été le cas, la procédure légale de l'arrestation du Président du MLC n'a pas été respectée. La Cour d'Appel de Bruxelles n'avait pas encore, au soir d'hier, rendu son arrêt que Kinshasa bruissait des spéculations. Pour certains, les avocats de Bemba ont convaincu les juges belges et que la libération n'était plus qu'une affaire des heures. Les bembistes les plus irréductibles y croient le plus sérieusement du monde. Ils mettent en avant toutes les garanties présentées par leur leader : la présence de sa famille en Belgique, sa résidence à Bruxelles et une importante caution financière. Pour les sceptiques, Bemba n'obtiendra pas la liberté provisoire parce que les crimes lui reprochés sont d'une telle gravité qu'il devait passer un bon moment de sa vie à méditer sur ses actes au fond d'une cellule. Un peu tard dans la soirée, une folle rumeur a circulé dans les maisons cossues de la ville comme quoi Jean-Pierre Bemba serait pris dans son propre piège. On a laissé entendre que les juges belges auraient profité de sa comparution pour se faire une idée de sa fortune. L'objectif, rapporte-t-on, serait de s'assurer que Bemba a de quoi indemniser les victimes des actes de barbarie commis par ses hommes à Bangui. En cas de condamnation bien sûr. C'est ainsi que quelqu'un, apparemment au parfum de tout ce qui se trame au Palais de Justice de Bruxelles, a confié, vrai ou faux cela reste à vérifier, que la question qui posait encore problème était celle de savoir qui assurerait la sécurité de Bemba au cas où il serait remis en liberté. Parce que, poursuit-on, un criminel recherché par la CPI, ne peut évoluer au gré des vagues. Dans les milieux du MLC à Kinshasa, on déclarait que la libération de leur chef n'avait pas de prix. Seule compte pour eux l'alternance au pouvoir actuel que Jean-Pierre Bemba serait le seul à incarner.

@Congoplanete | info@congoplanet.com

Autres articles


  1. Au cours d'un meeting à Kisangani, Jean-Pierre Bemba appelle à l'unité pour relever le défi du développement (12 octobre 2019)
  2. Martin Fayulu : « Le gouvernement Ilunkamba est un affront au peuple congolais » (27 août 2019)
  3. La coalition Lamuka « préoccupée » par la détérioration de la situation du peuple congolais (30 juillet 2019)
  4. Alexis Thambwe élu président du Sénat (27 juillet 2019)
  5. Moïse Katumbi de retour à Lubumbashi après trois ans d'exil (20 mai 2019)
  6. Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé Premier ministre (20 mai 2019)
  7. Félix Tshisekedi investi président de la RDC (24 janvier 2019)
  8. La Cour constitutionnelle confirme Félix Tshisekedi président de la RDC (19 janvier 2019)
  9. Félix Tshisekedi élu président de la République démocratique du Congo (10 janvier 2019)
  10. Martin Fayulu contre le report des élections (23 décembre 2018)
  11. Bemba, Katumbi, Muzito et Matungulu renouvellent leur soutien à Martin Fayulu (16 novembre 2018)
  12. Jacques Djoli reste optimiste pour la suite de l'accord de Genève (14 novembre 2018)
  13. L'unité de l'opposition vole en éclat avant l'élection présidentielle (13 novembre 2018)
  14. A Genève, les leaders de l'opposition avaient promis de mettre fin à leur carrière, en cas du non-respect des engagements (13 novembre 2018)
  15. Fayulu candidat commun : l'UDPS donne 48 heures à Felix Tshisekedi pour retirer sa signature (12 novembre 2018)
  16. Election présidentielle : le film du sacre de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  17. La jeunesse de l'UDPS rejette la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  18. Election présidentielle en RDC : Martin Fayulu désigné candidat commun de l'opposition (11 novembre 2018)
  19. L'opposition se réunit à Genève pour désigner un candidat commun à la présidentielle (9 novembre 2018)
  20. Bemba a pris l'option de « donner une chance à la Cour constitutionnelle de montrer son indépendance » (Djoli) (27 août 2018)
  21. La candidature de Jean-Pierre Bemba à l'élection présidentielle déclarée irrecevable (25 août 2018)
  22. Les derniers candidats à l'élection présidentielle ont déposé leurs dossiers (8 août 2018)
  23. Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du FCC à l'élection présidentielle (8 août 2018)
  24. Moïse Katumbi bloqué en Zambie : Jean-Pierre Bemba appelle Kinshasa à « calmer le jeu » (4 août 2018)
  25. Jean-Pierre Bemba est arrivé à Kinshasa (1 août 2018)
  26. Jean-Pierre Bemba investi candidat du MLC à la présidentielle (13 juillet 2018)
  27. Malgré les répressions sanglantes, les appels à marcher du CLC très suivis (27 février 2018)
  28. Corneille Nangaa : « Sans machine à voter, il n'y aura pas d'élections le 23 décembre 2018» en RDC (13 février 2018)
  29. Les Etats-Unis opposés à un système de vote électronique en RDC (12 février 2018)
  30. La marche des laïcs catholiques dispersée à Kinshasa (31 décembre 2017)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2020 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.